Orange River – Hobas – Fish River Canyon – Bethanie (Road trip #3)

Publié le par Mathilde

Orange River – Hobas – Fish River Canyon – Bethanie (Road trip #3)

Troisième jour, enfin temps de se rendre en Namibie ! De façon régulière cette fois, ce qui est bien plus compliqué qu'en canoë : une bonne heure pour passer la frontière, de quoi enchaîner une multitudes de bureaux, d'abord à la douane sud-africaine, puis namibienne, montrer un bon nombre de fois passeports et permis de conduire, et recevoir de nouveaux tampons sur le passeport.

Après cela, on poursuit sur l'autoroute un peu plus au nord, avant de bifurquer sur notre première piste namibienne, pour rejoindre le Fish River Canyon, au niveau d'Hobas, le point d'entrée nord. C'est le deuxième plus grand canyon au monde, après le Grand Canyon. Le troisième, Blyde River Canyon, se trouve en Afrique du Sud, je compte y aller au mois de juillet (Camille, Joséphine, ça vous va?!) : j'aurai ainsi fait le top 3 dans l'ordre.

Donc, le Fish River Canyon ressemble assez aux souvenirs que j'ai du Grand Canyon, peut être un peu moins impressionnant en soi et moins « coloré ». Mais la différence avec le Grand Canyon est l'absence de touristes en Namibie. Profiter de ce paysage qui se découpe sous nos pieds sur plusieurs centaines de mètres de profondeur, seuls, rajoute à la sensation de vertige. Après une pause pique-nique bienvenue au point de vue principal, nous avons poursuivi pour s'avancer un peu plus dans le canyon. A cet endroit là, plus de plate forme d'accueil ou de barrières de protection, c'était vraiment nous surplombant le canyon, et c'était vraiment magnifique !

Fish River Canyon
Fish River CanyonFish River CanyonFish River Canyon

Fish River Canyon

Reprise de la route ensuite, jusqu'à notre hôtel à Bethanie, plus ancienne ville du pays, et qui a gardé cet aspect de vieux village au milieu de nulle part. Malgré notre arrivée là-bas en fin d'après-midi un samedi, les rues étaient vides, et les rares personnes dehors regardaient cette voiture de touristes européens cherchant leur chemin avec étonnement. Malgré quelques soucis avec les gérants de l'hôtel (un vieux couples d'afrikaners qui ne devait manifestement pas quitter souvent Bethanie) pour la réservation, passer la nuit ici était bien agréable : des vrais lits, une belle salle de bain, une piscine (un peu trop froide cependant), et un bon repas préparé pour nous, ça faisait vraiment oasis au milieu du désert.

Car les paysages que nous commencions à traverser étaient de plus en plus arides. Notre trajet avait été entrecoupé de quelques ralentissements brutaux pour pouvoir photographier les autruches, springboks, biches ou chèvres qui traversaient juste devant nous. Encore surprenant à ce moment là, mais ça allait devenir presque normal au fur et à mesure du voyage... L'approche du Fish River Canyon était aussi absolument magnifique, avec un paysage de montagnes rouges, que l'on franchissait au fur et à mesure, en ayant l'impression de ne jamais arriver au canyon mais de toujours le voir à l'horizon.

Faune namibienneFaune namibienne

Faune namibienne

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Je suis d'accord, on veut la suite tout de suite!!!!!....
Répondre
A
La suite ! La suite !!!
Répondre